Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Budget : L'effort de guerre confirmé

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 8 Septembre 2016, 17:13pm

Catégories : #Défense nationale

C’est ce que j’appelle le prix de la paix, c'est l’effort de guerre et nous n’avons pas le choix, nous sommes en guerre" (Général Pierre de Villiers)

 

Une rallonge de 418 millions d’euros a été annoncée, mercredi dernier, pour le budget de la Défense pour 2017. Un ballon d’oxygène pour nos armées. En avril dernier, le Président Hollande annonçait, face à la menace terroriste, une augmentation du budget de la défense nationale, soit 3,8 milliards d’euros supplémentaires d’ici 2019, afin d’assurer la sécurité du pays. La préservation de 18 500 postes sur 34 000 avait été confirmée dans le but de répondre aux besoins humains, et ce, dans le cadre de l’opération « Sentinelle».

Par conséquent, l’effort supplémentaire s’élèvera à 32,678 milliards d’euros, un bonus de 418 millions d’euros : une bonne nouvelle !

Rappelons que la France s’est engagée avec les autres membres de l’Union européenne à porter son budget militaire à 2% de son PIB en 2024 (contre 1,78% actuellement). Cette révision de la loi de programmation militaire est bien évidemment jugée nécessaire et indispensable par le monde militaire. La hausse du budget permettrait, en effet, de "boucher les trous capacitaires", de respecter le contrat opérationnel des armées et de financer le renouvellement de la dissuasion nucléaire.

Néanmoins, comme je l’ai souligné, l’augmentation de ce budget doit nécessairement se conjuguer avec une véritable politique de défense s’inscrivant, avant tout, dans un cadre européen. Pour combattre le terrorisme à sa source et assurer nos missions, la mise en œuvre d’une politique de défense européenne et internationale indépendante doit apparaître comme une évidence. Tout comme le retrait de la France du commandement intégré de l’OTAN et la fin de notre soumission aux ambitions géopolitiques des États-Unis.

La baisse des budgets a été une erreur stratégique non-négligeable pour la France. Ces politiques successives de réductions des effectifs ont incontestablement mis en péril la cohérence de notre politique étrangère et de défense. D’abord au niveau opérationnel (forces projetables) où nous sommes encore très dépendants d’autres pays dans le domaine de l’équipement, du ravitaillement, des drones, etc., comme nous l’avons constaté au Mali et en Libye. Par voie de conséquence, le renforcement de notre industrie de défense est donc un enjeu majeur pour la France mais aussi pour l’Europe.

Enfin, au niveau politique en relançant l’Europe de la défense, et ce, afin d’être capable de financer nos propres programmes d’équipements communs dans le domaine de l'armement conventionnel notamment (chars, blindés, nucléaire, hélicoptères). Alors, poursuivons l’effort de guerre !

Budget : L'effort de guerre confirmé
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !