Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Le Caïman est désormais opérationnel !

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 10 Décembre 2011, 12:28pm

Catégories : #Défense nationale

NH-90.jpg

 

Le Caïman Marine NH 90 est désormais opérationnel ! La mise en service opérationnel de l’hélicoptère a été prononcée par l'amiral Bernard Rogel, chef d'état-major de la Marine, Le 8 décembre 2011, sur la Base d’aéronautique navale de Lanvéoc Poulmic. Il est à ce jour considéré comme l’un des meilleurs de sa catégorie.



Il se décline en deux versions :

  • version terrestre : le NH 90 TTH (Tactical Transport Helicopter), pour la France destiné à l’Aviation légère de l’armée de Terre (Alat)
  • version navale : le NH 90 NFH (Naval Frigate Helicopter)

La Marine nationale devrait être dotée de 27 Caïman d’ici à 2020. Actuellement, 5 ont été livrés au standard 1. 13 d’entre eux seront dotés en plus d’une rampe de chargement arrière.

 


« Ils seront basés à la BAN d’Hyères, à la BAN de Lanvéoc, dont un détaché à Cherbourg. L’hélicoptère de combat embarqué le sera de façon permanente sur les frégates de défense aérienne (FDA Forbin et Chevalier Paul ) et sur les frégates multimissions (FREMM). On retrouvera également le Caïman  occasionnellement sur le porte-avions, sur les bâtiments de projection et de commandement (BPC) ou sur les transports de chalands de débarquement (TCD) ».

 


Ses missions seront les suivantes : "le combat naval (lutte contre les menaces de surface, maîtrise de l’espace sous-marin et lutte contre les sous-marins), les missions liées à l’action de l’État en mer (recherche et secours, évacuations sanitaires, contre-terrorisme maritime) et les missions de soutien : recherche et secours en mer, évacuations sanitaires, logistique navale".

 


Il remplacera le Super Frelon  dans les missions de sauvetage et de contre-terrorisme maritime, ainsi qu’à terme le Lynx  dans les missions de lutte anti-navire et anti-sous-marin.

 


Caractéristiques :

  • Longueur HT (rotor tournant) : 19,56m ; longueur du fuselage : 16,09m
  • Largeur du fuselage avec sponson (flotteurs) : 3,63m
  • Hauteur jusqu’au rotor principale : 4,20m
  • Dimension de la cabine : longueur 4,8m ; largeur 2m ; hauteur 1,58m.
  • Diamètre rotor : 16,3m
  • Masse à vide : 8 000 kg avec kit ASM ; masse maximale au décollage : 11 000 kg.
  • Motorisation : moteurs RTM 322 (2500cv) réalisé par Turboméca
  • Vitesses : de croisière 260 km/h ; maximale 295 km/h.
  • Autonomie : 4 heures, plus 30 minutes de réserve
  • Distance maximum franchissable : 950 km
  • Le fuselage en composites est résistant au crash
  • La carlingue permet l’installation de 14 sièges de troupe (NFH), ou l’installation de 12 civières.
  • Treuil de sauvetage
  • Emport de charge extérieure (3 000 kg)
  • Flottabilité de secours
  • Système tactique de gestion de mission
  • Système intégré de navigation et de radionavigation
  • Système intégré de gestion des communications avec cryptophonie
  • Repliage automatique des pales
  • Rampe d’accès arrière (pour 13 des NFH)

 

Armement :

  • Torpilles MU90 (DCNS, Thalès et WASS), conçue pour les sous-marins naviguant à grande profondeur 
  • Missiles air/mer (ANL pour anti-navire léger, MSO prévue 2021)
  • Mitrailleuse de portière et fusil tireur d’élite
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !