Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Il y a 150 ans l'Italie naissait ...

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 29 Octobre 2011, 15:32pm

Catégories : #Histoire militaire

GII

 

 

Je me suis rendue à l’exposition « Napoléon III et l’Italie, Naissance d’une nation (1848/1870) », cette dernière célébrant à travers la figure historique de Napoléon III les 150 ans de l’unité italienne (du 19 octobre au 15 janvier 2012 au musée de l’armée).

 


Mon sentiment à l’issue de cette visite historique a été plutôt satisfaisant. Dès le début de l’exposition on nous relate la jeunesse passée de Napoléon III en Italie, puis nous découvrons une partie consacrée à la Révolution française de 1789 à travers la diffusion des idées, du vocabulaire politique et des symboles nouveaux contre les despotes d’Ancien régime.

 


Plus loin, l’exposition nous fait découvrir les palais de la famille Bonaparte à Rome (5 villas et 1 palais), dès l’arrivée de Napoléon III en Italie après la bataille de Waterloo. Une partie de cette dernière est notamment consacrée à l’accueille en France des exilés italiens après la chute de Naples (1799) et la répression de 1821.

 


L’exposition nous plonge par la suite dans la première guerre d’Indépendance italienne entre 1848 et 1849, (la partie la plus croustillante de la visite) face aux Autrichiens, jusqu’à l’intervention de la France en 1849, dans le but de rétablir le pape Pie IX sur le trône. Nous nous retrouvons alors dans l’Italie du Quarantotto (1848/1849).

 


Un autre moment passionnant pour tous les amateurs d’armes anciens : la partie consacrée aux objets militaires et aux armements d’époque. Vous pourrez y découvrir lors de ce voyage historique un mortier de 8 pouces en bronze 1828, des carnets de relevées de la ville de Rome pour la construction du plan-relief du siège du Sergent Schwartz par exemple.

 

 

Mais aussi un plan-relief de 18 m², des uniformes d’époque, des cartes dessinées par des officiers. Des petits modèles d’artillerie (mortiers 32 cm 1839), des maquettes du siège de Rome, des voitures pièce de siège de 24 livres 1826 ou encore des modèles de charrettes de siège.

 


Tout au long de l’exposition on y découvre également de multiples portraits  et les premiers photoreportages de guerre réalisés par Stefano Lecchi de personnages qui ont marqué cette période historique de l’Italie : la collection du Prince Rolland Bonaparte (sites des batailles du premier et second Empire) nous transporte de Lodi à Rivoli en passant par Magenta. Des portraits du Maréchal Bernard Pierre Magnan, de Giuseppe Garibaldi, de Giuseppe Mazzini , de soldats volontaires pour l’unification de l’Italie et de la défense de Rome. Et puis bien sûr des tableaux nous faisant revivre les grands moments des guerres d’indépendance italienne. La visite se termine alors glorieusement sur un air de Verdi : "Nabucco. Va piensero" !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !