Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Drones MALE : La France boude les Américains

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 21 Juillet 2011, 18:09pm

Catégories : #Défense nationale

Heron-TP.jpg

 

Le 20 juillet 2011, s’est tenu le Comité Ministériel d’Investissement (CMI), durant lequel le Ministre de la Défense et des anciens combattants a annoncé « l’entrée en négociation avec la société Dassault Aviation en vue de fournir un nouveau système de drones MALE (moyenne altitude – longue distance) aux armées françaises, en 2014 ». Le système de drones actuel va donc être remplacé. « Dassault Aviation propose une version francisée et évolutive du Heron – TP en coopération avec la société israélienne IAI (Israel Aerospace Industries) ».

 

 

Ce dernier sera confié à l’armée de l’air (escadron Belfort). En attendant le futur Telemos (drone européen de surveillance) franco-britannique (Dassault – Bae) « à l’horizon 2020 », la France a ainsi refusé l’acquisition de drones américains Reaper (ex -Predator B), conçu par l’américain General Atomics et pourtant très apprécié par de nombreux militaires français.


 

Selon le Ministre de la Défense, cette décision « impliquera plusieurs entreprises françaises (…), générant emplois et transfert de savoir-faire sur le territoire ». Le problème est que la réalité est tout autre, car au nom de l’indépendance nationale on refuse le choix américain, sauf que dans le même temps on opte pour un produit israélien. En faisant ce choix, la France réédite la même erreur commise avec le drone Harfang « francisé » par EADS qui avait entraîné des retards et des surcoûts considérables. Cette décision engendre donc une contradiction évidente et une dépendance vis-à-vis d’un industriel Israélien.

 

 

Enfin, la France risque d’être isolée du reste de l’Europe, car les Britanniques et les Italiens ont opté pour le Reaper. Seul Israël utilise à ce jour le Heron – TP. Une chose est certaine, le grand gagnant dans cette affaire est Dassault qui devance EADS et l’américain General Atomics …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Merry 23/07/2011 03:59


Tout à fait !


DamL 23/07/2011 01:48


"Apprécié" je sais pas, mais ce qui est sur c'est que nos forces ont besoin rapidement d'appareils sur le théâtre afghan et que si les drones s'étalent enfin à longueur de stand au Bourget, il est
scandaleux de devoir attendre 2020 et que le Predator est une bête bien connue et bien rodée ...

Il fait trop longtemps que la politique d'armement / équipement est plus guidé par le copinage que par le besoin de nos soldats ou même par intérêt industriel stratégique ... et on le paye en vie
humaine à la fin ..


Nous sommes sociaux !