Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Défense antimissile : de Gaulle revient, ils nous ont vendu !!!

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 1 Mars 2012, 14:18pm

Catégories : #Défense nationale

missile OTAN

 

Comment osent-ils ? Comment peuvent-ils vendre de cette façon la souveraineté, les intérêts français et l’indépendance de la Défense de la France ? Comment peut-on affirmer que la Défense Anti-missile Balistique (DAMB) puisse être complémentaire avec la politique de dissuasion ? Quelle insulte envers le grand Général, qui lui, avait déjà tout compris. Oh, Pauvre France …


Une fois de plus la France se soumet, lamentablement, aux impératifs financiers et stratégiques des Américains. Et une fois de plus, l’opinion du peuple français, sur un sujet aussi important que représente la Défense nationale, n’a pas été consultée.

 

Je considère cette décision comme étant la plus inappropriée de ce quinquennat (après celle prise sur notre retour dans le commandement intégré de l’OTAN), car elle sera de lourde conséquence pour notre pays.


Retrouvez ci-dessous la déclaration d’un (soi-disant) haut responsable de la Défense nationale, qui s’est confié à Jean-Dominique Merchet à propos de la DAMB. Déclaration que je n’approuve en aucune façon !



"La menace existe. Aujourd'hui, c'est l'Iran, mais demain elle peut venir d'ailleurs en Méditerranée. Nous n'allons donc pas nous opposer à la DAMB de l'Otan. Toute la question est celle du Command and Control. Evidemment, il sera d'abord très américain, mais à terme, il doit devenir otanien et nous voulons avoir notre mot à dire. On peut donc discuter.

 
Nous devons nous méfier de l'impression de sécurité qui pourrait donner prétexte à certains pays européens de renoncer à des efforts pour leur défense.

 
Pour nous, la DAMB est complémentaire de la dissuasion nucléaire. C'est un instrument dans la panoplie auquel nous ne pourrons pas consacrer des dépenses massives. D'ailleurs, nous ne pourrons pas tout protéger : il va falloir faire des choix. 

 
Pratiquement, nous allons apporter des briques du système "en nature" (détection, etc..). Et nos industriels (MBDA, Astrium, Thalès...) ne peuvent pas rester en dehors d'un tel projet. Car, même si la France s'y opposait, ça se ferait quand même. Donc, on ne peut pas dire
non ! Il ne faut pas se laisser griser par ce projet, mais on doit demeurer dans la course".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !