Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Bouclier antimissile : une erreur historique ?

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 31 Octobre 2011, 16:15pm

Catégories : #Défense européenne

missile OTAN

 

C’était lors du sommet de l’OTAN à Lisbonne, en novembre 2010, que la proposition américaine sur le déploiement d’un bouclier antimissile en Europe avait été adoptée.

 


Les Etats-Unis envisagent, en effet, de déployer de 2015 à 2020 une troisième zone de positionnement de leur système de défense antimissile en Europe.  Un projet qui a notamment fait émerger plusieurs tensions entre les Américains et les Russes qui assurent que ce projet menacerait le potentiel stratégique de la Russie.

 


La France, elle, s’est dite prête à contribuer financièrement et matériellement au projet américain de bouclier antimissile en Europe. C’est une défaite majeure et historique de la diplomatie française, car depuis les premiers projets américains, la France s’était toujours opposée à un tel déploiement.

 


Cela annonce ainsi les premiers pas vers une marginalisation de la force de frappe française, autrement dit, l’autonomie stratégique de l’Europe, défendue avec acharnement par Charles de Gaulle qui souhaitait l’élargir.

 


Ce bouclier construit et commandé par les Etats-Unis, qui soutiennent la complémentarité entre stratégie nucléaire et bouclier antimissile, met tout simplement fin au rêve d’autonomie. Dans un tel contexte, la marge de négociation française est donc quasi-inexistante, notamment depuis la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

 


Aussi, dans le cadre de la prochaine révision du Livre Blanc sur la défense et la sécurité nationale, il est impératif et nécessaire de remettre cette question au cœur des débats :la France doit-elle se doter d’un bouclier antimissile ?

 


La France semble avoir approuvé la mise en place d’une défense antimissile balistique (DAMB) dite « de défense de territoire ». Son coût ? Entre 7,4 et 10 milliards d’euros, alors que dans le même temps la défense française doit faire face à de multiples contraintes budgétaires (programmes réduits ou annulés) depuis des années !

 


 

La DAMB remettrait incontestablement en cause notre puissance à l’échelle mondiale et mettrait en difficulté les industriels œuvrant dans le secteur de la défense. La doctrine de dissuasion est à mon sens beaucoup plus efficace afin de protéger la France d’une éventuelle attaque.

 


En somme, j’ai toujours considéré que le partenariat transatlantique est nécessaire pour la sécurité collective de l’Occident, mais cela doit se faire sur des bases plus égalitaires, afin de favoriser l’émergence d’une véritable pensée stratégique européenne autonome.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !