Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

L’OTAN a 70 ans

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 9 Avril 2019, 22:22pm

Catégories : #Défense internationale

70 ans après : Trump arriva. Washington s’éloigna de l’Europe et provoqua l’accélération (timide) de la défense européenne. 70 ans après, l’Alliance atlantique est plongée dans un doute existentiel, et ce, en dépit de la montée des menaces géopolitiques.

 

C’était le 04 avril 1979, date anniversaire de la signature du Traité de l'Atlantique Nord. Ce texte a posé les fondations de l'Alliance quatre ans après la fin de la Seconde guerre mondiale. Dans son Article 1 il est stipulé que les pays signataires (douze à l'époque) "s'engagent à régler par des moyens pacifiques tous différends internationaux dans lesquels (ils) pourraient être impliquées". Depuis lors 17 autres pays ont adhéré au Traité, portant à 29 le nombre d'États membres. Le dernier arrivé est le Montenegro qui a intégré l'Otan au printemps 2017.

 

70 ans après, les tensions entre les alliés européens et le président américain Donald Trump persistent encore. Trump accusant (à raison) les Européens de ne pas dépenser suffisamment en défense. Autrement dit, les Européens commencent (enfin) à comprendre que les Américains pourraient à terme se désintéresser de la sécurité du Vieux continent pour faire davantage porter leur attention sur la Chine et l’Asie Pacifique. Et tentent (désespérément) de faire émerger une culture stratégique commune, en s’appuyant notamment sur des initiatives franco-allemandes pour la défense de l'Europe.

 

70 ans après, les tensions entre les États-Unis et deux alliés-clés, l'Allemagne et la Turquie sont toujours aussi vives. D’un côté, l'Allemagne accusée de poursuivre le projet de gazoduc controversé Nord Stream 2 avec la Russie et de ne pas respecter l'objectif d'un budget de défense à 2% du produit intérieur brut (PIB) à l'horizon 2024. De l’autre, la Turquie qui a entrepris d'acheter, en même temps, des S-400 russes et des F-35 américains, ce qui ne plaît pas du tout à Washington.

 

70 ans après, créée pour faire face à la menace soviétique, l’alliance reste focalisée sur Moscou. Les alliés ont solennellement appelé Moscou à se conformer au traité INF de désarmement sur les armes nucléaires de portée intermédiaire. Un texte dénoncé par le président américain après de multiples violations par les Russes. Il est d’ailleurs peu probable que Moscou réponde à la requête de l’Alliance atlantique. En parallèle, les alliés ont aussi adopté un nombre de mesures destinées à renforcer la surveillance en mer Noire. Il s’agit, là encore, de lutter contre la menace russe : l’Otan va déployer plus de navires pour permettre aux bateaux ukrainiens de circuler en sécurité dans ce secteur.

 

70 ans après, L’Otan reste une organisation attractive, on le voit en effet dans les Balkans, avec l’entrée du Monténégro, puis peut-être la Macédoine du Nord et peut-être un jour de la Serbie, globalement les pays ont plutôt envie d’entrer dans l’Otan. Mais alors quid de cette unité de façade ?

 

L’OTAN a 70 ans. Et après ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !