Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Mirage 2000N : C’est fini !

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 22 Juin 2018, 15:05pm

Catégories : #Défense nationale

C’est donc terminé pour le Mirage 2000N. La version "nucléaire" du Mirage 2000 effectuera durant l'été ses derniers vols. Pour ses 30 ans de carrière, les Forces Aériennes Stratégiques (FAS) ont organisé une cérémonie sur la base aérienne d'Istres. Alpha Jet, Rafale, Patrouille de France, Mirage 2000D et N et C-135 ont participé au meeting aérien suivant à la cérémonie militaire.

 

Il reste une douzaine d'avions au sein de l'escadron 2/4 "Lafayette" qui seront progressivement transférés vers Chateaudun pour y être démantelés. Une partie des pièces de ces appareils comme les demie voilures seront utilisées sur les Mirage 2000 de défense aérienne restant en service.

 

Pour rappel, le Mirage 2000N était en service depuis 1988. Cette version biplace du chasseur delta de Dassault Aviation avait été conçue pour la dissuasion nucléaire. Le Mirage 2000N pouvait aussi emporter de l'armement conventionnel. Il a également participé à plusieurs opération extérieures : "Crécerelle" et "Deliberate Force" en ex Yougoslavie en 1994-1995 où un avion fut abattu, "Harmattan" en Libye en 2011, et plus récemment "Chammal" au Levant et "Barkhane" au Sahel.

 

Le retrait du Mirage 2000N marque en effet le passage au "tout Rafale" des FAS. L'avion multi missions transforme profondément les capacités et les modes opératoires des FAS. La modernisation passera aussi par le remplacement des ravitailleurs en vol C-135 par l'A330 MRTT Phénix dont le premier exemplaire doit être livré cette année.

Mirage 2000N : C’est fini !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !