Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laballe & Défense

Laballe & Défense

Bienvenue sur Laballe & Défense, un site consacré aux Politiques de Défense ! Ce blog a été créé par Merry-Lène LABALLE, Historienne en Histoire Militaire, Études de Défense et Politiques de Sécurité Diplômée de l'Université Paul Valéry de Montpellier.

Infanterie ou le contresens stratégique

Publié par Merry-Lène LABALLE sur 7 Juillet 2015, 15:15pm

Catégories : #Défense nationale

Infanterie ou le contresens stratégique

L’Armée de Terre a ces dernières années subi une profonde transformation. D’abord structurelle à travers la dissolution de régiments et la suppression de milliers de postes conformément aux décisions du Livre Blanc. Ensuite, fonctionnelle avec la mise en place de bases de défense et la réformation en interarmées de l’administration générale. Historiquement l’infanterie française prit sa forme moderne dans les années 1916-1918.

Au XXIe siècle, l’infanterie doit faire face à deux défis : son coût et son utilité. Depuis la fin de la Guerre Froide, les conflits armés ne cessent d’être internationalisés. Malgré un tel contexte, les grandes puissances occidentales poursuivent des politiques de réduction dans leur budget consacré à la Défense … Parallèlement, les pays émergents (en Asie notamment) se renforcent …

Il est évident que la suppression de postes, l’affaiblissement des effectifs de l’Armée de Terre, revient à amoindrir nos forces armées, mais aussi les industries qui les soutiennent. Comme le souligne à juste titre le Colonel Michel Goya : « Depuis la fin de la guerre froide, nous avons une supériorité totale dans les airs et sur les mers, la capacité de combat des petites cellules tactiques terrestres, pourtant essentielles, n’a guère varié depuis des dizaines d’années ». Si l’on se place d’un point de vue militaire, les défis de sécurité du XXIe siècle sont pourtant nombreux (terrorisme, prolifération, piraterie maritime, cyber-guerre). Par voie de conséquence, on ne peut s’adapter à la conjoncture actuelle, et ce, au détriment de nos forces militaires opérationnelles.

Le monde change et la guerre aussi, qui a par ailleurs progressivement changé de forme et de conception depuis la fin du monde bipolaire. Les grandes puissances ne s’affrontent plus directement (guerre symétrique). En somme, les forces militaires classiques ne doivent pas être occultées afin de lutter plus efficacement contre un adversaire nouveau.

Négliger l’infanterie dans le cadre de l’élaboration de la stratégie est une erreur tactique surtout dans un contexte de montée persistante du terrorisme. La modernisation et l’adaptation des équipements et des modes d’action sont ainsi une nécessité afin de renforcer les instruments qui servent à défendre les populations.

Photo : Infanterie française de 1914 (Mémorial des régiments d'infanterie de la Grande Guerre)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !